Qu'est-ce que l'architecture des applications ?

26 mars 2024

L'architecture des applications est la structure de haut niveau du logiciel applications, décrivant comment les composants interagissent et sont organisés pour atteindre les objectifs de fonctionnalité et de performances. Il englobe les cadres et les méthodologies utilisés dans le processus de développement, y compris le choix des langages de programmation, les solutions de stockage de données et l'interaction entre les différentes parties de l'application, telles que les interfaces utilisateur, la logique métier et les couches d'accès aux données. Cette architecture est conçue pour répondre à des exigences spécifiques, telles que évolutivité, la sécurité et la maintenabilité, garantissant que l'application peut croître et s'adapter au fil du temps.

Avantages de l'architecture d'application

L'architecture des applications est un élément crucial du développement logiciel, car elle contribue à rationaliser le processus de développement et à améliorer la qualité du produit. Avoir une architecture applicative bien définie apporte les avantages suivants :

  • Évolutivité. Une architecture d'application bien conçue permet au système de croître parallèlement à l'entreprise ou à la base d'utilisateurs sans retouche majeure. Une architecture évolutive garantit que l'application peut gérer des charges accrues soit en augmentant (en ajoutant plus de ressources à l'infrastructure existante), soit en augmentant (en ajoutant plus d'instances de ressources).
  • Consommabilité. Avec une structure architecturale claire, les logiciels deviennent plus faciles à maintenir et à mettre à jour. Les développeurs peuvent rapidement comprendre comment les différentes parties de l'application interagissent, ce qui simplifie la modification, l'extension ou la réparation de parties du système. Cela réduit le temps et les coûts associés à la maintenance du logiciel tout au long de son cycle de vie.
  • Sécurité. L'architecture des applications comprend la conception de composants sécurisés et la mise en œuvre des meilleures pratiques de sécurité. En considérant la sécurité au niveau architectural, les applications sont mieux protégées contre vulnérabilités et les attaques. Les éléments de sécurité intégrés à l'architecture incluent la sécurité du stockage des données, chiffrement d'informations sensibles et en utilisant des protocoles de communication sécurisés.
  • Performance. Une architecture bien conçue peut améliorer considérablement les performances d'une application en optimisant les flux de données, en réduisant la redondance et en garantissant une utilisation efficace des ressources. Les considérations de performances peuvent inclure des stratégies de mise en cache, base de données l’optimisation et l’utilisation de structures de données et d’algorithmes appropriés.
  • Testabilité.  Les architectures conçues avec testabilité facilitent la mise en œuvre de stratégies de tests automatisés, telles que les tests unitaires, les tests d'intégration et les tests fonctionnels. Cela conduit à des logiciels plus fiables, car les problèmes peuvent être identifiés et résolus dès le début du processus de développement.
  • Réutilisabilité. Une bonne architecture d'application intègre souvent des principes de conception modulaire, dans lesquels les composants ou modules peuvent être réutilisés dans différentes parties d'application ou projets. Cela réduit le temps et les efforts de développement, car les solutions existantes peuvent être adaptées au lieu d'être créées à partir de zéro.
  • Flexabilité et adaptabilité. Les applications construites sur une architecture solide sont conçues pour être flexible et adaptable aux changements technologiques, aux exigences des utilisateurs ou aux objectifs commerciaux. Cela signifie que l'application peut évoluer au fil du temps sans nécessiter une refonte complète, protégeant ainsi l'investissement initial dans le logiciel.

Types d'architecture d'application

L'architecture des applications peut être classée en plusieurs types, chacun avec son ensemble de principes, d'avantages et de cas d'utilisation.

Architecture monolithique

Il s’agit de l’une des formes les plus simples d’architecture d’application, dans laquelle tous les composants d’application sont étroitement couplés et fonctionnent comme une seule unité. Cette architecture est simple à développer, à déployer et à faire évoluer verticalement, mais peut devenir difficile à mesure que l'application gagne en complexité.

Architecture en couches (N-Tier)

Couramment utilisée dans les applications Web traditionnelles, cette architecture organise l'application en couches, chacune ayant une responsabilité spécifique. Les couches typiques incluent la présentation, la logique métier, l'accès aux données et le stockage des données. Cette structure prend en charge la modularité et la séparation des préoccupations, mais peut entraîner des goulots d'étranglement en termes de performances si elle n'est pas conçue avec soin.

Architecture de microservices

Architecture de microservices est une approche dans laquelle l'application est composée de petits services déployables indépendamment, chacun exécutant son processus et communiquant via des mécanismes légers tels que HTTP. Cette architecture offre une grande évolutivité, flexabilité et résilience, ce qui le rend adapté aux applications complexes et à grande échelle.

Architecture orientée services (SOA)

Semblable aux microservices, la SOA se concentre sur la décomposition de l'application en services ; cependant, il met l'accent sur l'interopérabilité et la réutilisabilité entre différentes applications et systèmes. Les services SOA sont conçus pour être faiblement couplés et orchestrés pour créer des flux de travail complets.

Architecture événementielle

Cette architecture repose sur la production, la détection, la consommation et la réaction aux événements. Les composants communiquent via des événements, conduisant à des systèmes hautement découplés. Il est particulièrement utile pour les applications qui nécessitent un traitement des données en temps réel et une réactivité.

Architecture pilotée par objet

L'architecture orientée objet met l'accent sur la conception de systèmes logiciels autour d'objets, c'est-à-dire d'entités combinant données et opérations. Il exploite les principes de la programmation orientée objet, tels que l'encapsulation, l'héritage et le polymorphisme, pour créer des applications modulaires, évolutives et maintenables. Cette approche facilite la réutilisabilité du code et une cartographie naturelle entre les composants logiciels et les entités du monde réel.

Servermoins d'architecture

Dans ce modèle, les développeurs écrivent et déploient du code sans se soucier de l'infrastructure sous-jacente. Le cloud Le fournisseur gère dynamiquement l’allocation des ressources machine. Cette architecture est rentable pour les charges de travail sporadiques et simplifie les opérations, même si elle peut introduire verrouillage du fournisseur et a des limites sur les processus de longue durée.

Architecture hexagonale (ports et adaptateurs)

Cette architecture met l'accent sur la séparation de la logique métier de base des préoccupations externes telles que les interfaces utilisateur ou l'accès aux données. Le cœur de l'application interagit avec le monde extérieur via des ports et des adaptateurs, facilitant ainsi les tests et l'adaptabilité aux nouvelles technologies ou interfaces.

Architecture propre

Comme l'architecture hexagonale, l'architecture propre se concentre sur la séparation des préoccupations en divisant le système en couches concentriques avec un fort accent sur l'indépendance de la logique métier de UI, le cadre et les problèmes de base de données. Cela garantit que l'application reste testable, flexible et indépendant des agences externes.

Conception pilotée par domaine (DDD)

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un modèle d'architecture en soi, DDD fournit des principes et des modèles qui guident la structuration des logiciels pour les adapter au domaine métier. Les applications développées à l'aide des principes DDD adoptent souvent des éléments d'architectures en couches et hexagonales, en se concentrant sur la création d'un modèle qui reflète le système réel en cours d'automatisation.

Meilleures pratiques en matière d'architecture d'application

La création de logiciels évolutifs, maintenables et de haute qualité repose sur le respect des meilleures pratiques en matière d'architecture d'application. Voici quelques bonnes pratiques clés à prendre en compte :

  • Commencez par une compréhension claire des exigences. Avant de vous lancer dans la conception, assurez-vous que les exigences commerciales, techniques et utilisateur sont clairement comprises et documentées. Cette compréhension guide le choix de l'architecture et de la pile technologique, garantissant que le produit final atteint les objectifs visés.
  • Mettre l'accent sur la modularité. Concevez votre application de manière modulaire, où les fonctionnalités sont divisées en composants discrets et interchangeables. Cette approche améliore la maintenabilité, simplifie les mises à jour et facilite la réutilisation du code dans différentes parties de l'application ou même dans différents projets.
  • Adoptez une approche à plusieurs niveaux. L'organisation de votre application en couches logiques (telles que les couches de présentation, de logique métier et d'accès aux données) permet de séparer les préoccupations, rendant le système plus facile à gérer, à comprendre et à développer. Chaque niveau doit avoir une responsabilité claire et doit interagir avec les autres niveaux d'une manière bien définie.
  • Donnez la priorité à l’évolutivité et aux performances. Tenez compte de l’évolutivité et des performances dès le départ. Concevez votre application pour gérer efficacement la croissance du nombre d’utilisateurs, du volume de données et des taux de transaction. Des techniques telles que la mise en cache, l’optimisation des bases de données et le traitement asynchrone peuvent aider à y parvenir.
  • Mettez en œuvre la sécurité à partir de zéro. La sécurité doit faire partie intégrante de l’architecture et non une réflexion secondaire. Adoptez des pratiques de codage sécurisées, utilisez efficacement l'authentification et l'autorisation, chiffrez les données sensibles, et mettez régulièrement à jour et auditez vos systèmes pour vous protéger contre les vulnérabilités.
  • Assurer la testabilité. Concevez votre application pour qu’elle soit facilement testable. Cela implique d'adopter des modèles qui permettent tests automatisés, comme l'injection de dépendances, et organiser le code de manière à séparer la logique principale des dépendances externes.
  • Planifiez pour les flexabilité et adaptabilité. Le paysage technologique et les exigences commerciales peuvent évoluer rapidement. Concevez votre application pour qu’elle s’adapte facilement aux nouvelles exigences ou technologies sans une réécriture complète. Cela peut impliquer de suivre les normes de l'industrie, d'utiliser des interfaces et des abstractions et d'éviter, dans la mesure du possible, le verrouillage d'un fournisseur.
  • Concentrez-vous sur l'expérience utilisateur. Les décisions architecturales peuvent avoir un impact significatif sur l'expérience utilisateur (UX). Tenez compte des performances, de la sécurité et de la convivialité globale de l'application du point de vue de l'utilisateur. Une bonne architecture prend en charge une interface utilisateur réactive, intuitive et sécurisée.
  • Documentez l’architecture. Maintenez à jour la documentation de votre architecture d’application. Cela doit inclure des diagrammes de haut niveau, des descriptions de chaque composant et couche, des diagrammes de flux de données et toutes les hypothèses ou décisions prises au cours du processus de conception. Une bonne documentation est inestimable pour intégrer de nouveaux membres de l’équipe et faciliter la maintenance continue.
  • Adoptez l’intégration continue/le déploiement continu (CI/CD). Mettre en œuvre le CI / CD pratiques pour automatiser la création, les tests et le déploiement de votre application. Cela prend en charge un processus de développement plus agile, réduit le risque d'erreurs lors du déploiement et permet des cycles de publication plus rapides.
  • Levier cloud services et infrastructures. Pensez à utiliser cloud services et infrastructures pour l’évolutivité, la fiabilité et la rentabilité. Cloud Les fournisseurs proposent une large gamme de services qui peuvent être intégrés à votre architecture, de l'informatique et du stockage aux bases de données et à l'apprentissage automatique.

Comment choisir une architecture d'application

Le choix de la bonne architecture d'application implique une évaluation minutieuse de plusieurs facteurs, notamment les exigences spécifiques de l'application, les besoins d'évolutivité, l'expertise de l'équipe et le paysage technologique. Tenez compte de la complexité de l'application, des critères de charge et de performances attendus, des problèmes de sécurité et de la rapidité avec laquelle l'application doit s'adapter aux changements technologiques ou aux exigences commerciales. L'architecture doit s'aligner sur les objectifs de l'entreprise, prendre en charge les pratiques de développement agiles et permettre une maintenance efficace et une croissance future.

De plus, il est important de prendre en compte l'infrastructure existante et les contraintes qu'elle peut imposer. L'implication des parties prenantes et des responsables techniques dans ce processus décisionnel garantit que l'architecture choisie répond aux besoins actuels et futurs, en tirant parti des forces de l'équipe tout en tenant compte des éventuelles limites. Cette approche garantit que l'architecture prend en charge les exigences techniques et s'aligne sur les objectifs commerciaux stratégiques.


Anastasie
Spasojevic
Anastazija est une rédactrice de contenu expérimentée avec des connaissances et une passion pour cloud l'informatique, les technologies de l'information et la sécurité en ligne. À phoenixNAP, elle se concentre sur la réponse à des questions brûlantes concernant la garantie de la robustesse et de la sécurité des données pour tous les acteurs du paysage numérique.