Qu'est-ce qu'un compilateur ?

18 juillet 2022

Un compilateur est un logiciel spécialisé qui traduit le code écrit de haut niveau langage de programmation en code machine ou en une forme intermédiaire qu'un ordinateur peut exécuter.

qu'est-ce qu'un compilateur

Qu'est-ce qu'un compilateur ?

Un compilateur est un logiciel sophistiqué qui traduit code source écrit dans un langage de programmation de haut niveau en code machine, bytecode ou autre forme intermédiaire pouvant être exécutée par un ordinateur.

Le processus de traduction implique plusieurs étapes complexes, notamment l'analyse lexicale, où le compilateur lit le code source et le convertit en jetons ; l'analyse syntaxique, où elle vérifie l'exactitude grammaticale du code en fonction des règles syntaxiques du langage ; et l'analyse sémantique, où elle garantit que le code a un sens logique et adhère aux règles et contraintes du langage.

Le compilateur effectue ensuite une optimisation pour améliorer l'efficacité et les performances du code, et enfin, il génère le code cible, qui peut être directement exécuté par le système de l'ordinateur. matériel ou traités ultérieurement par d'autres composants logiciels.

Les compilateurs jouent un rôle crucial dans développement de logiciels, fournissant les moyens d'écrire des programmes dans des langages lisibles par l'homme et permettant leur exécution sur diverses plates-formes matérielles.

Compilateur vs interprète

Un compilateur et un interprète traduisent tous deux des langages de programmation de haut niveau en code machine, mais le font de manière fondamentalement différente.

Un compilateur traduit l'intégralité code source d'un programme en code machine avant son exécution, aboutissant à un fichier exécutable. Ce processus peut prendre du temps, mais il produit généralement des programmes plus rapides puisque le code est optimisé et directement exécuté par le matériel.

En revanche, un interpréteur traduit le code source ligne par ligne et l'exécute immédiatement, ce qui permet des tests et un débogage plus rapides puisque les modifications peuvent être exécutées immédiatement sans recompilation. Cependant, les programmes interprétés ont tendance à s'exécuter plus lentement que les programmes compilés en raison de la surcharge liée à la traduction de chaque programme. en ligne pendant l'exécution.

Comment fonctionne un compilateur ?

Un compilateur fonctionne en plusieurs étapes clés, chacune transformant le code source en code machine exécutable :

  1. Analyse lexicale. Cette phase initiale consiste à lire le code source et à le convertir en jetons, qui sont les unités syntaxiques de base telles que les mots-clés, les opérateurs, les identifiants et les symboles. Le lexer, ou analyseur lexical, supprime tous les espaces et commentaires, simplifiant ainsi le code pour l'étape suivante.
  2. Analyse syntaxique. Également connue sous le nom d'analyse syntaxique, cette étape consiste à vérifier le code source par rapport aux règles grammaticales du langage de programmation. L'analyseur organise les jetons dans un arbre syntaxique, qui représente la structure hiérarchique du code source.
  3. Analyse sémantique. Au cours de cette phase, le compilateur garantit que l'arbre syntaxique adhère aux règles sémantiques du langage, en vérifiant des éléments tels que les déclarations de variables, la vérification du type et la résolution de la portée. Cette étape permet de détecter les erreurs logiques et de garantir que le code a du sens.
  4. Génération de code intermédiaire. Le compilateur traduit l'arbre syntaxique en une représentation intermédiaire, plus facile à optimiser et à transformer que le code source de haut niveau. Ce code intermédiaire est généralement indépendant de la plateforme.
  5. Optimisation. Le code intermédiaire est optimisé pour améliorer les performances et l'efficacité. Les techniques d'optimisation incluent la suppression du code redondant, la réduction de l'utilisation de la mémoire et l'amélioration de la vitesse d'exécution sans altérer la sortie du programme.
  6. Génération de codes. Le code intermédiaire optimisé est ensuite traduit en code machine, spécifique à la plateforme matérielle cible. Le processeur de l'ordinateur peut exécuter directement ce code machine.
  7. Liaison de codes. La dernière étape consiste à relier le code machine à toutes les bibliothèques ou modules externes nécessaires. L'éditeur de liens résout toutes les références restantes et combine le code en un seul fichier exécutable.

Fonctionnalités du compilateur

Les compilateurs sont des outils puissants de développement logiciel, dotés de plusieurs fonctionnalités essentielles qui facilitent la transformation du code de haut niveau en instructions lisibles par machine. Voici les principales fonctionnalités des compilateurs :

  • Détection et reporting des erreurs. Les compilateurs sont conçus pour identifier et signaler les erreurs dans le code source, notamment les erreurs de syntaxe, les erreurs sémantiques et les incompatibilités de types. Cette fonctionnalité aide les développeurs à détecter et à corriger les erreurs dès le début du processus de développement.
  • Optimisation. Les compilateurs optimisent le code intermédiaire pour améliorer les performances et l'efficacité. Cela peut impliquer de réduire la taille de l'exécutable, d'améliorer la vitesse d'exécution et de minimiser l'utilisation de la mémoire, le tout sans modifier les fonctionnalités du programme.
  • Génération de code. Cette fonctionnalité consiste à convertir le code intermédiaire en code machine spécifique à la plateforme matérielle cible. Le processus de génération de code garantit que l'ordinateur processeur peut exécuter efficacement le programme compilé.
  • Portabilité. Les compilateurs génèrent souvent du code intermédiaire indépendant de la plate-forme, permettant au même code source d'être compilé et exécuté sur différentes plates-formes matérielles avec un minimum de modifications.
  • Prise en charge du débogage. De nombreux compilateurs fournissent des fonctionnalités de débogage, telles que la génération d'informations de débogage qui peuvent être utilisées par les débogueurs pour fournir des messages d'erreur détaillés, suivre l'exécution du programme et examiner les valeurs des variables au moment de l'exécution.
  • La traduction de la langue. Les compilateurs traduisent les langages de programmation de haut niveau en code machine de bas niveau. Cette traduction permet aux développeurs d'écrire du code dans des langages lisibles par l'homme tout en garantissant que le code machine résultant peut être exécuté par l'ordinateur.
  • Compilation croisée. Certains compilateurs prennent en charge la compilation croisée, ce qui implique de générer du code machine pour une plate-forme différente de celle sur laquelle le compilateur est exécuté. Ceci est utile pour développer des logiciels pour des systèmes embarqués ou d'autres matériels spécialisés.
  • Mise en relation. Les compilateurs incluent souvent un éditeur de liens qui combine le code machine généré avec des bibliothèques et d'autres modules pour créer un seul fichier exécutable. L'éditeur de liens résout les références externes et garantit que tout le code nécessaire est inclus.

Types de compilateurs

Les compilateurs peuvent être classés en différents types en fonction de leur conception, de leurs fonctionnalités et des étapes auxquelles ils fonctionnent. Comprendre ces différents types aide à sélectionner le bon compilateur pour des tâches spécifiques et à comprendre leurs caractéristiques uniques :

  • Compilateur en un seul passage. Ce type de compilateur traite le code source en une seule fois, sans revisiter aucune partie du code. Il est généralement plus rapide mais peut manquer de capacités d'optimisation avancées en raison de son temps d'analyse limité.
  • Compilateur multi-passes. Contrairement aux compilateurs à passe unique, les compilateurs à passes multiples parcourent le code source plusieurs fois. Chaque passe effectue un ensemble spécifique de tâches telles que l'analyse lexicale, l'analyse syntaxique, l'analyse sémantique, l'optimisation et la génération de code. Cela permet une meilleure optimisation et une meilleure détection des erreurs, mais peut être plus lent.
  • Compilateur croisé. Un compilateur croisé génère du code machine pour une plate-forme différente de celle sur laquelle il s'exécute. Ceci est particulièrement utile pour développer des logiciels pour des systèmes embarqués ou d'autres architectures où la compilation directe sur la plate-forme cible n'est pas pratique.
  • Compilateur juste à temps (JIT). Les compilateurs JIT combinent les aspects de compilation et d'interprétation. Ils compilent le code source en code machine à d'exécution, juste avant l'exécution. Cela permet des optimisations d'exécution et est couramment utilisé dans des environnements tels que Java et .NET.
  • Compilateur d'avance (AOT). Les compilateurs AOT traduisent le code de haut niveau en code machine avant l'exécution, à l'instar des compilateurs traditionnels, mais ils sont particulièrement conçus pour améliorer le temps de démarrage et les performances de applications, souvent utilisé dans les systèmes mobiles et embarqués.
  • Compilateur source à source (transpiler). Ces compilateurs traduisent le code source écrit dans un langage de programmation vers un autre langage de programmation de haut niveau. Ceci est utile pour la portabilité et l’optimisation du code dans différents environnements de programmation.
  • Compilateur incrémental. Les compilateurs incrémentiels compilent uniquement les parties du code qui ont été modifiées plutôt que de recompiler l'intégralité du code source. Ceci est efficace pour les grands projets où seule une petite partie de la base de code est fréquemment modifiée.

Cas d'utilisation du compilateur

Les compilateurs sont des outils essentiels dans le développement de logiciels, permettant la traduction de langages de programmation de haut niveau en code machine. Ils sont utilisés dans divers scénarios pour améliorer les performances, garantir l’exactitude du code et faciliter la compatibilité multiplateforme. Ils comprennent:

  • Développement d'applications. Les compilateurs sont utilisés pour convertir le code source écrit dans des langages de haut niveau comme C + +, Java et Swift en programmes exécutables. Cela permet aux développeurs de créer des logiciels efficaces et optimisés pour diverses plates-formes, notamment les systèmes de bureau, mobiles et embarqués.
  • Logiciel système. Systèmes d'exploitation, les pilotes et les utilitaires sont souvent écrits dans des langages de bas niveau qui nécessitent une compilation. Les compilateurs garantissent que ce logiciel système peut interagir directement avec le matériel, fournissant des services et des fonctionnalités essentiels à d'autres applications logicielles.
  • Développement de jeu. Les moteurs et frameworks de jeux utilisent des compilateurs pour traduire le code en exécutables hautes performances capables de gérer des graphiques, de la physique et des interactions en temps réel complexes. Les compilateurs aident à optimiser le code du jeu pour la vitesse et la gestion des ressources, garantissant ainsi un gameplay fluide.
  • Systèmes embarqués. Appareils avec des contraintes matérielles spécifiques, tels que les microcontrôleurs et Appareils IoT, s'appuient sur des compilateurs pour produire du code très efficace. Cela permet à ces appareils d'effectuer des tâches avec une puissance de traitement et une mémoire limitées.
  • Développement web. Le développement Web moderne implique des langages comme TypeScript et Babel, qui sont compilés dans JavaScript. Ce processus de compilation permet aux développeurs d'utiliser des fonctionnalités et une syntaxe avancées tout en garantissant la compatibilité avec divers navigateurs web.
  • Calcul scientifique. Les applications de calcul haute performance dans des domaines tels que la physique, la chimie et la bioinformatique utilisent des compilateurs pour optimiser le code à exécuter sur des superordinateurs et des clusters. Les compilateurs aident à maximiser l’utilisation des ressources informatiques, permettant des simulations et des analyses de données complexes.
  • Développement multiplateforme. Les compilateurs comme LLVM et GCC permettent aux développeurs d'écrire du code une seule fois et de le compiler pour différentes plates-formes, notamment Windows, macOS, Linux/Unix, et plus. Cette capacité multiplateforme réduit le temps et les efforts de développement, garantissant ainsi la cohérence entre les différents environnements d'exploitation.

Avantages et inconvénients du compilateur

Lors de l’évaluation de l’utilisation des compilateurs, il est important de considérer à la fois leurs avantages et leurs inconvénients. Les compilateurs offrent des avantages significatifs en termes de performances et d’optimisation, mais ils présentent également certains inconvénients qui impactent le processus de développement. Comprendre ces avantages et inconvénients aide à prendre des décisions éclairées sur quand et comment utiliser efficacement les compilateurs dans le développement de logiciels.

Avantages

Les compilateurs offrent de nombreux avantages qui améliorent le développement de logiciels, notamment en termes de performances, d'efficacité et de fiabilité. Voici quelques avantages clés :

  • Optimisation des performances. Les compilateurs peuvent optimiser le code pendant le processus de compilation, améliorant ainsi la vitesse d'exécution et réduisant la consommation de ressources, conduisant ainsi à des programmes plus rapides et plus efficaces.
  • Détection d'erreur. Lors de la compilation, les compilateurs effectuent des vérifications syntaxiques et sémantiques approfondies, détectant les erreurs dès le début du processus de développement, aidant ainsi les développeurs à identifier et à résoudre les problèmes avant l'exécution.
  • Sécurité du code. Le code compilé est moins accessible à l’ingénierie inverse que le code interprété. Cela ajoute une couche de sécurité, protégeant la propriété intellectuelle et les données sensibles. algorithmes d'un accès non autorisé.
  • Portabilité. Les compilateurs peuvent cibler différents matériels et systèmes d'exploitation, permettant aux développeurs d'écrire du code une seule fois et de le compiler pour différentes plates-formes. La capacité multiplateforme simplifie le processus de développement et augmente la réutilisabilité du code.
  • La gestion des ressources. Les compilateurs peuvent optimiser l'utilisation de la mémoire et gérer les ressources système plus efficacement. Ceci est particulièrement important pour les applications exécutées sur des appareils dotés d'une mémoire et d'une puissance de traitement limitées, tels que les systèmes embarqués et les appareils mobiles.
  • Vitesse d'exécution. Les programmes compilés s'exécutent généralement plus rapidement que les programmes interprétés car ils sont directement traduits en code machine que le matériel peut exécuter sans la surcharge d'interprétation à la volée.

Inconvénients

Si les compilateurs offrent de nombreux avantages, ils présentent également plusieurs inconvénients qui peuvent affecter le processus de développement logiciel. Comprendre ces inconvénients est crucial pour les développeurs lorsqu'ils choisissent les outils appropriés à leurs projets :

  • Temps de développement plus long. La compilation du code peut prendre du temps, en particulier pour les grands projets. Le processus de conversion du code de haut niveau en code machine implique plusieurs étapes, chacune nécessitant un temps considérable, ce qui peut ralentir le cycle de développement.
  • Moins flexabilité. Le code compilé est spécifique à la plate-forme, ce qui signifie qu'il doit être recompilé pour différents systèmes d'exploitation ou architectures matérielles. Ce manque de flexCette fonctionnalité peut constituer un inconvénient majeur pour le développement multiplateforme, nécessitant du temps et des efforts supplémentaires.
  • Défis de débogage. Le débogage du code compilé est plus difficile que le code interprété. Étant donné que le code source est transformé en code machine, il peut être plus difficile de tracer et d'identifier les erreurs, ce qui nécessite des outils et techniques de débogage spécialisés.
  • Utilisation plus élevée des ressources. Le processus de compilation est gourmand en ressources, nécessitant une puissance de traitement et une mémoire importantes. Cela peut constituer un défi pour les développeurs travaillant sur des systèmes aux ressources limitées ou avec des capacités matérielles limitées.
  • Messages d'erreur complexes. Les compilateurs produisent souvent des messages d'erreur complexes et parfois énigmatiques qui peuvent être difficiles à comprendre et à résoudre pour les développeurs. Cette complexité peut ralentir le processus de débogage et augmenter la courbe d'apprentissage des nouveaux développeurs.
  • Coût initial et configuration. Installer un compilateur et configurer le environnement de développement peut être complexe et prendre beaucoup de temps. Ce coût de configuration initial peut constituer un obstacle, en particulier pour les petits projets ou les équipes aux ressources limitées.

Anastasie
Spasojevic
Anastazija est une rédactrice de contenu expérimentée avec des connaissances et une passion pour cloud l'informatique, les technologies de l'information et la sécurité en ligne. À phoenixNAP, elle se concentre sur la réponse à des questions brûlantes concernant la garantie de la robustesse et de la sécurité des données pour tous les acteurs du paysage numérique.